Toute dualité lutte pour l’unité – Sadhguru

On a beaucoup vu Sadhguru sur le web ces derniers mois, et j’ai moi-même pris le temps de suivre un de ses programmes en ligne, « Inner Engineering », que j’ai trouvé fort intéressant. Soutenu par plusieurs millions d’adeptes et de bénévoles, ce guru Indien est considéré comme une des personnalités les plus influentes d’Inde. Sa fondation Isha oeuvre dans des domaines allant de la santé (yoga principalement) à l’écologie et à l’éducation. Rappelons en passant le sens premier du mot sanskrit guru : « la lumière qui dissipe les ténèbres ». Pour Sadhguru, les énergies vitales de l’individu n’ont qu’un seul but : briser les limites physiques et mentales pour rencontrer l’infini. Autrement dit : dépasser la dualité pour embrasser l’unité ! 

Une des choses que j’apprécie chez lui, c’est ce liant entre un enseignement évident et l’usage de la modernité, de ses codes et de ses outils. Si la sagesse a les traits de l’universel, elle épouse de nombreuses formes et s’adapte, telle l’eau, autant à l’individu qu’au temps présent. Le fait que le message de Sadhguru soit soutenu par un travail efficace de communication est une très bonne chose selon moi. Il est réjouissant de constater que la puissance d’internet puisse autant être saisie par des intentions fertiles que par la stérilité qui y foisonne largement.

Nous avons clairement atteint une nouvelle ère avec l’avènement de l’électronique et d’internet. Qu’on le veuille ou pas, les outils technologiques sont là et leur capacité à pénétrer les consciences à l’échelle de l’humanité est immense. La question n’est pas de savoir si c’est bon ou pas, c’est simplement là, mais de questionner les intentions qui font usage de cette puissance. Nous ne pourrons plus longtemps ignorer cette question. 

Voici quelques extraits de son livre : « La transformation intérieure ». 

L’existence est une danse 

L’existence est une danse entre le manifeste et le non-manifeste. Dès qu’il y a manifestation, il y a aussi dualité, lumière et obscurité, mâle et femelle, naissance et mort… Bien que l’unité soit la matière de la Création, la dualité apporte à la vie la texture, les motifs et les couleurs. La multiplicité des manifestations que vous voyez aujourd’hui comme la vie est fondamentalement enracinée dans la dualité. Parce qu’il y a dualité, il y diversité. S’il n’y avait qu’unité, aucune existence ne serait possible. Pour que le jeu de la vie puisse se déployer, le deux est nécessaire. 

Quand il y a dualité, il y a sexe. Ce que nous appelons sexe est cette dualité qui s’efforce de devenir un. La rencontre de ces deux entités permet aussi à la Nature d’assurer certaines fonctions comme la procréation, la survie des espèces. Toute dualité lutte pour l’unité parce que ce qui était un s’est scindé en deux. Alors il y a une l’unité. inextinguible nostalgie du retour à l’unité. 

Entre préservation et expansion

Il y a deux forces élémentaires en vous. La plupart des gens les jugent inconciliables. L’une est l’instinct de conservation, qui vous pousse à bâtir des murs autour de vous pour vous protéger. L’autre est le désir constant de s’étendre, de devenir sans limites. Ces deux aspirations, la préservation et l’expansion, ne sont pas des forces opposées, bien qu’elles puissent le paraître. Elles sont liées à deux aspects différents de votre vie. Une force vous aide à vous enraciner solidement dans cette planète, l’autre vous emporte au-delà. L’instinct de conservation doit être limité au corps physique. Si vous avez la conscience nécessaire pour séparer les deux, il n’y a pas de conflit. Mais si vous vous identifiez à la physicalité, ces deux forces fondamentales, au lieu de coopérer, deviennent une source de tension.

Toutes les luttes de l’humanité sur le thème « matière contre mental » découlent de cette ignorance.

L’ingénierie la plus sophistiquée qui soit

Le corps physique est conçu et structuré pour fonctionner par lui-même sans que vous ayez beaucoup à intervenir. Vous n’avez pas à faire battre le cœur, à superviser la complexe alchimie du foie ou même à essayer de respirer. Tout ce qui est nécessaire à la manifestation de votre existence physique se produit spontanément.

Le corps est un outil complet et autonome. Si vous êtes fasciné par les machines, il n’en existe pas de meilleure ! C’est la machine la plus sophistiquée de cette planète elle incarne la pointe de la mécanique, la pointe de l’électronique et les circuits électriques les plus sophistiqués qui soient.

Il faut un certain degré de conscience pour discerner les limites de cette fantastique machinerie. En tant que machine, le corps est sans défaut. Le seul problème est qu’il ne vous mène nulle part. Il se contente de surgir de terre et de retourner à la terre. N’est-ce pas suffisant ?

Si vous examinez la question du point de vue du corps, c’est en effet tout à fait acceptable. Mais une dimension supra-physique s’est insinuée dans ce merveilleux mécanisme. Cette dimension est la source même de la vie. C’est elle qui fait vraiment de nous ce que nous sommes. La vie est une chose, mais la source de la vie en est une autre. Dans chaque créature, dans chaque plante, dans chaque graine, cette source de vie est à l’œuvre.

Le corps ressemble à un baromètre.

Le corps ressemble à une antenne. Si vous adoptez la bonne posture, il devient réceptif à tout ce qui compose l’existence. Si vous vous tenez autrement, vous resterez absolument ignorant de tout ce qu’il y a au-delà des cinq sens.

Voici une autre analogie : votre corps ressemble à un baromètre. Si vous savez comment le lire, il peut tout vous dire sur vous-même et le monde qui vous entoure. Le corps ne ment jamais. Dans le yoga nous apprenons donc à lui faire confiance. Nous transformons le corps physique, d’un ensemble de compulsions de chair, de sang et d’hormones, en un processus conscient, un puissant instrument de perception et de connaissance.

Un développement déséquilibré du mental

Cependant, le problème de notre époque vient du fait que l’intellect a pris un rôle d’une importance disproportionnée. L’éducation moderne a encouragé un développement complètement déséquilibré de cet aspect du mental. L’essence de l’intellect étant de diviser, l’humanité s’est embarquée dans une entreprise de division, de discrimination et de dissection généralisée. Nous avons tout divisé. Même l’atome qui est invisible a été divisé.
Si vous lâchez la bride à l’intellect, il divise tout ce qu’il rencontre il ne vous permet jamais d’être totalement avec quoi que ce soit. Bien que ce soit un merveilleux instrument de survie, c’est aussi une redoutable barrière qui se dresse entre vous et votre expérience de l’unité de la vie.
Comment faire face à ce problème ?

Ces incroyables abeilles

Vous est-il déjà arrivé d’observer attentivement une ruche ? Peu importe que vous ayez étudié l’ingénierie au plus haut niveau, on a toujours quelque chose à apprendre de l’étude d’une ruche. Quelle prodigieuse réussite d’ingénierie ! C’est assurément, l’habitat collectif le plus performant qu’on puisse imaginer, conçu et structuré avec un art exquis, et d’une formidable solidité. Quelles que soient les conditions météo, vous n’avez sans doute jamais vu une ruche tomber d’un arbre, n’est-ce pas ?

Bien que ce soit une extraordinaire structure, les abeilles ont-elles conçu des plans dans leur tête ? Non. Les plans se trouvent dans leur corps. Elles savent exactement quoi faire grâce à un plan intégré à leurs organismes.

La connaissance spirituelle ou le « savoir » s’est toujours transmis de façon similaire. Ni par la pensée, ni par la parole, mais de la même manière que les abeilles se transmettent, de génération en génération, l’art de construire une ruche. Une fois ce savoir transmis ou « téléchargé », tout ce que vous avez besoin se trouve en vous.

Etre responsable  

Être totalement responsable, c’est être totalement conscient. Ce que vous considérez être votre corps est ce que vous avez accumulé par ingestion. Ce que vous considérez être votre mental est ce que vous avez accumulé par le biais de vos cinq sens. Ce qui est au-delà de ceci – que vous n’avez pas accumulé – est qui vous êtes. Être en vie, c’est être conscient. Tout le monde est conscient à un certain point, mais lorsque vous touchez la dimension qui se trouve au-delà du corps et au-delà du mental, vous touchez à la source même de la conscience. Vous réalisez alors que l’univers entier est conscient. Vous habitez un cosmos vivant.

Un retour à la maison

La responsabilité n’est pas un fardeau. Les limites sont des fardeaux. Si vous vous fixez une limite, qu’elle soit idéologique, de caste, de croyance ou de religion, vous ne pouvez pas la dépasser et finissez être coincé sans la moindre raison. Ces limites ne font qu’alimenter la peur, la haine et la colère. Plus votre limite est grande, plus elle devient pesante. Mais si votre responsabilité est illimitée, ou est la limite ? Pas de limite, pas de fardeau.

C’est cette mutation radicale de la conscience humaine qui doit avoir lieu. Lorsqu’elle surviendra, ne vous attendez pas à ce que le cosmos se conforme à vos désirs. Au lieu de cela, ce que vous êtes devient cosmique. Il ne s’agit pas de transcendance, c’est un retour à la maison.

La joie

La joie est un visiteur rare dans la vie de la plupart des gens. L’intention de ce livre est d’en faire votre compagne à vie. La joie n’est pas un objectif spirituel nébuleux. Elle est simplement la toile de fond nécessaire pour que n’importe quel aspect de votre vie se déploie de manière magique et merveilleuse. Si votre vie n’est pas joyeuse, même les activités les plus agréables vous seront pénibles. Les problèmes que vous rencontrez peuvent être gérés au mieux de vos capacités. Mais une fois que la joie est devenue votre compagne de chaque instant, vous cessez d’être un problème dans votre vie. Dès lors, la vie devient un voyage de célébration et de découverte sans fin. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, nous disposons des ressources, des compétences et des technologies nécessaires pour résoudre tous les problèmes de la planète, qu’ils touchent à l’alimentation, la santé, l’éducation, ou tout autre domaine. Nous possédons de formidables outils scientifiques et technologiques assez puissants pour sauver ou anéantir le monde plusieurs fois. Cependant, si notre capacité à manipuler des instruments aussi puissants n’est pas secondée par un profond sentiment de compassion, d’inclusion, d’équilibre et de maturité, nous risquons de connaître une catastrophe mondiale. Notre poursuite forcenée du bien-être extérieur est déjà sur le point d’anéantir la planète.

Jamais aucune génération n’a connu le confort matériel et les facilités infinies dont nous jouissons aujourd’hui sur tous les plans. Et pourtant, nous sommes loin de pouvoir prétendre être la génération la plus joyeuse ou la plus aimante de l’histoire. Un grand nombre de gens vivent dans des états d’anxiété et de dépression chroniques. Certains souffrent de leurs échecs, mais, ironiquement, beaucoup souffrent des conséquences de leur réussite. Quelques-uns souffrent de leurs limites, mais beaucoup souffrent de leur liberté. Ce qui fait défaut, c’est la conscience humaine, au sens profond du terme. Tout le reste est en place, mais l’être humain n’est pas en place. Si les humains cessaient de faire barrage à leur propre bonheur, toutes les solutions les solutions seraient à porter de main. On ne peut pas transformer le monde sans transformer l’individu.

« La transformation intérieure, un grand maître yogi nous enseigne l’art de la joie »  de Sadhguru

Editions Belfond

Résumé éditeur

 » En tant que guru, je n’ai ni doctrine à inculquer ni philosophie à enseigner, et pas plus de croyance à propager. L’unique solution à tous les maux qui tourmentent l’humanité réside dans la transformation de soi. « 

Grâce à ses enseignements, à la fois vivants, simples et éclairants, ainsi qu’à ses nombreux engagements pour la paix et l’éducation, Sadhguru est devenu l’un des guides spirituels les plus reconnus en Inde et dans le monde entier.
À travers le récit de son propre parcours – son enfance en Inde, ses premières expériences contemplatives, son enseignement de yogi – et en explorant les différents champs d’action de la pratique du yoga, Sadhguru nous entraîne, avec intelligence et sagesse, vers une meilleure connaissance de soi, de notre corps et des énergies qui le composent.
Un livre éblouissant, par l’un des plus grands maîtres yogis indiens, pour que la paix et la joie ne soient plus seulement un but à atteindre, mais le socle de notre vie.

Restons reliés !

Ateliers, formations, articles, fiches pratiques... la prochaine occasion est peut-être celle dont vous avez exactement besoin !

A bientôt !