– 2018 –

18/ La santé et la position de soignant

2 aspects de la santé - aider les autres - responsabiliser

« Pour aider d’autres personnes, il faut être capable de le faire au niveau professionnel… mais il y a une barrière : on ne peut pas aider les gens qui ne veulent pas qu’on les aide. Si on essaye de comprendre d’où vient le problème de la personne et de participer avec eux à l’analyser, ça peut déclencher un mécanisme de compréhension et d’acceptation du traitement. Participer activement à la guérison, pas uniquement expliquer, mais essayer de faire en sorte qu’ils s’expliquent à eux-même et se convainquent que « ça c’est bon pour moi, je vais le faire et ça peut marcher ! ». Il faut responsabiliser les gens. Dire « c’est toi qui décide ce que tu fais, ceci peut apporter ceci comme conséquence, et cela d’autres choses… j’essaye de t’aider à aller mieux, mais c’est toi qui décide du chemin dans ta vie. Même si tu fais quelque chose pour aller mieux et que ça marche, ce n’est pas moi que tu dois remercier, c’est toi-même ! Moi, comme enseignant, je t’ai seulement dit les possibilités et les conséquences, mais le choix est le tien. Je ne peux pas t’aider si toi tu ne t’aides pas toi-même d’abord. 

Résumé

Il y a la santé purement physique… il faut entretenir ça, et la médecine intervient si il y a des soucis – une autre partie concerne plutôt le bien-être, la santé mentale – il y a des méthodes extérieures en dehors des méthodes médicales : psychologues, psychiatres, groupes de partage, relaxation, yoga… maintenant, moi je suis vieux, j’ai des problèmes… ça on ne sait pas résoudre par la médecine… mais d’autre part, je me sens vraiment bien, presque comme un bienheureux – ce n’est pas un travail de groupe, de psychologues… le seul moyen de sentir mieux, c’est d’éliminer jusqu’au bout ce qui me fait me sentir pas bien… c’est la méditation – si on se sent bien on peut aider les autres.

Pour aider d’autres personnes, il faut d’abord être capable de le faire au niveau professionnel… mais il y a une barrière : on ne peut pas aider les gens qui ne veulent pas être aidés – si on le fait participer activement à leur guérison, ça peut marcher – il faut responsabiliser les gens, dire « c’est toi qui décide ce que tu fais. Ceci peut apporter ceci comme conséquence, et cela d’autres conséquences… j’essaye de t’aider à aller mieux, mais c’est toi qui décide le chemin que tu veux prendre dans ta vie – je ne peux pas t’aider si toi tu ne t’aide pas toi-même d’abord.

X